Wiki Battlefield
Advertisement

Le Mil Mi-28, surnommé "Havoc" selon la désignation OTAN, est un hélicoptère d'attaque développé par la société russe Mil et construit par Rostvertol PLC afin d'équiper l'armée russe contemporaine.

Mil Mi-28N, Russia - Air Force AN1590470

Un des Mi-28N Havoc, actuellement en service dans l'armée russe.

Conçu pour remplacer le Kamov Ka-50, il est destiné à la lutte anti-char sur le champ de bataille et apparaît dans tous les épisodes de Battlefield prenant place dans un contexte contemporain.

Caractéristiques et développement[]

Le Mi-28 est issu d'un programme de développement d'un hélicoptère de combat lancé par l'Union Soviétique à la fin des années 1970 afin de renforcer les unités équipées de Mi-24 au sein de l'armée soviétique ; les constructeurs Kamov et Mil proposèrent leurs concepts, ce qui donna lieu au Kamov-50.

Malgré la sélection du projet concurrent, Mil continua de développer et peaufiner le concept de son Mi-28 au cours des années 80. Une version finale fut présentée au salon de l'air de Paris en 1989, avec un moteur plus puissant, et le concept fut adopté en 1995 quand fut mis au point le Mi-28N, doté d'un nouveau système d'avionique intégré, d'un radar, de visualisation infrarouge, d'une meilleure transmission, de nouvelles pales et d'un nouveau système d'injection du carburant.

Bien qu'il n'existe qu'en petite quantités dans l'armée russe -moins d'une centaine-, le Mi-28N est un appareil redoutable, doté d'un cockpit blindé, de turbines séparées et d'une capacité de vol par tous temps et toute heure. Il est doté d'un canon automatique 30x165 millimètres avec 250 obus, ainsi que de 16 missiles guidés antichars, ou bien 8 missiles antiaériens à détection infrarouge. Il peut emporter, en plus de cette charge précédente, deux pods de roquettes de 80 mm, ou deux canons de 23 mm, ou encore quatre lance-mines KMGU-2.

Battlefield 2[]

Dans le deuxième épisode de la série Battlefield, le Mi-28 équipe tout d'abord la faction de la Coalition du Moyen-Orient (CMO), presque intégralement équipée de matériel d'import russe ou soviétique. Il s'oppose au Tigre de l'armée européenne, à l'Apache ou au AH-1Z Viper américains, ou au Mi-35 Hind.

Dans cette version, l'hélicoptère possède deux sièges, un pour le pilote, un pour l'artilleur.

Le premier contrôle totalement l'appareil en vol, les tubes à leurres ainsi que les pods de roquettes, qui en contiennent 8 et qui sont efficaces contre l'infanterie, les chars lourds et légers ainsi que tous les véhicules légers. Le second contrôle le tir du canon de 30 mm, ainsi que que les missiles antichars guidés.

Son rôle correspond à la réalité, étant largement équipé pour lutter contre les chars adverses, mais sa capacité anti-aérienne est plus réduite.

L'armement polyvalent du Mi-28 en fait une excellente base de feu mobile, pouvant même capturer les drapeaux s'il est dirigé par un bon équipage qui coopère, bien que la manœuvre soit dangereuse (n'importe quel missile guidé ou obus de char pourra détruire l'appareil).

Pour des raisons d'équilibrage de gameplay, les différents hélicoptères du jeu possèdent des capacités similaires et leurs qualités et défauts réels ne sont pas forcément retranscrits en jeu; la différence est donc essentiellement graphique. Cependant, leur armement peut varier, et quelques rares différences existent : la verrière en est une. Correspondant à la réalité, la verrière du "Havoc" est ainsi plus encadrée et mieux blindée, protégeant efficacement son pilote, mais cela au détriment de la visibilité, qui est meilleure sur un Viper américain, car non obstruée.

Battlefield Bad Company[]

Dans le premier Bad Company, le Mi-28 Havoc n'apparaît qu'en multijoueur en tant qu'hélicoptère d'attaque de la faction russe. Dans la campagne solo, il laisse sa place à son prédécesseur, le Mi-24 Hind.

L'appareil est alors doté des deux nacelles de roquettes et du canon de 30 mm, cette fois doté de munitions illimitées, mais d'un système de surchauffe.

Battlefield Bad Company 2[]

Dans le second Bad Company, le Mi-28 Havoc revient, avec des caractéristiques similaires à son prédécesseur; le joueur l'utilise en multijoueur et doit lutter contre lui à deux reprises au cours de la campagne solo, dans les missions Sangre del Toro et Guerre Froide.

Son canon automatique de 30 mm est extrêmement efficace contre l'infanterie et les véhicules légers.

Le joueur peut l'équiper de nouvelles armes, avec un missile Hellfire, qui peut être guidé par une fléchette tirée par le tireur, à condition que lui aussi aie débloqué la spécialisation correspondante.

Il est décrit avec le texte suivant :

"Remplacement moderne du Mi-24 HIND, c'est la réponse russe à l'US Apache AH-64. Le Havoc est armé d'un canon automatique de 30 mm et de deux nacelles de roquettes de 80 mm (FFAR). Il a un équipage de 2 personnes et est blindé pour vaincre les armes légères jusqu'aux munitions de calibre .50, mais NON incluses."

Battlefield Play 4 Free & Battlefield 3[]

Le Mi-28 Havoc conserve les mêmes caractéristiques globales et armement, en tant qu'hélicoptère d'attaque voué à la lutte anti-char avant tout.

Dans Battlefield 3, les roquettes sont au nombre de 14 et peuvent mettre hors-combat un char de combat principal en une seule salve, si elle est correctement visée. Le joueur peut débloquer tout un éventail de nouveaux équipements et armes afin de doter l'hélicoptère, comme des détecteurs de chaleur, une désignation laser, des optiques thermiques, un missile guidé ou filoguidé.

Battlefield 4[]

Le Havoc apparaît dés la première mission de la campagne solo de Battlefield 4, engageant l'escouade Tombstone au sommet d'une usine abandonné. Il détruit presque entièrement le bâtiment et abat l'hélicoptère venu extraire l'escouade des Marines, puis poursuit à grande vitesse la voiture volée par les personnages pour s'enfuir.

Havoc BF4

Le Mi-28 Havoc dans l'armurerie de Battlefield 4.

En multijoueur, le Havoc se comporte là encore comme ses itérations précédentes, conservant toute son efficacité s'il est dirigé par un équipage compétent, et plus encore si l'équipe adverse ne met pas en place une défense anti-aérienne convenable. Il souffre toutefois d'être plus imposant que son homologue américain, l'AH-1Z, et donc plus facile à cibler dans le ciel.

Anecdotes[]

Dans Battlefield 3, le pilote semble disposer de deux médipacks dans le cockpit, à ses côtés, mais il s'agit d'un effet cosmétique qui n'a pas d'incidence en jeu.

Advertisement